Comprendre les climats du passé et du présent permet de prévoir le climat de demain. Les modèles mathématiques des climatologues sont si complexes qu’ils imposent l’utilisation des moyens de calculs les plus puissants du monde. Un des enjeux des recherches actuelles consiste à combiner les modèles spécifiques (végétation, atmosphère, courants marins, etc.) pour affiner les modèles de climat plus globaux.

Client :

CEA | IPSL

Réalisateur :

Frédéric Durillon

Diffusion :

Conférence, expo : Science Museum of London, web

Chercheur :

Patrick Brockmann, François Legrand, Delphine Vidart-Duford & Alain Mazaud