SCIENCE Re rem volessunt in nates molut ium, quas maio. Namenem as modi od que non pa etur? Um labore nem nonsequ istempo ribusandi qui cus quaere plia audaest latia venis aut incto quiatiae lani ari aperiorem quas qui quatquo blatus moloreh endanisqui adit ea conse dolorem dolese vit, to di assit volut renderio magnate dolest alis mo eatae volut di deri conem ate magnis es audam eatempos et faccum id et aliqui rehendit, quas et et que nus exerum nihit esedis veles nonseque moditatum adicill aborroria deles explacerias pori nuscid quossimet faccatent quatend issint rem audipsa estint.
Agnita nisinti coris magnist otatur as arum lab ius.
Ehendae. Ut prae dellaborerit re, senda derae sae. Namenihita con consedis sequi con cus molutat.

FEAT_sat_from_rings

Des anneaux à l’origine de satellites

Réalisation d’un film et de plusieurs illustrations pour la sortie du papier dans ‘Icarus‘. Une des particularités de ce projet fut de représenter Neptune et Uranus entourés…d’anneaux! La film a été repris dans de nombreux site d’information sur les sciences, les images ont illustré des articles dans plusieurs revues « papier » dont Sciences & Avenir, Scientific American.

Source CNRS communication

Deux chercheurs français viennent de proposer le premier modèle expliquant l’origine de la grande majorité des satellites réguliers de notre système solaire à partir d’anneaux planétaires. D’abord testé en 2010 sur les lunes de Saturne, ce modèle unique expliquerait aujourd’hui la répartition des nombreux satellites des planètes dites « géantes », et permettrait également d’expliquer la présence des satellites des planètes dites « terrestres » telles que la Terre ou Pluton. Ces résultats sont déterminants pour comprendre et expliquer de manière universelle la formation des systèmes planétaires. Ces résultats ont été publiés le 30 novembre 2012 dans la revue Science.

Quelques liens vers les publications :

CNRS
Scientific American
ICARUS

FEAT_Earth_irradiance

Earth irradiance budget

Réalisation d’un poster sur le bilan radiatif de la Terre.

Il s’agit de dresser la quantité d’énergie reçue par le système climatique Terre-atmosphère et la quantité d’énergie réémise vers l’espace. Lorsque le bilan est nul, la température moyenne de la planète est stable.

L’apport d’énergie provient principalement du Soleil, celle produite au centre de la Terre représente à peine 0,01 % de l’énergie totale reçue par la surface de la Terre. Le rayonnement solaire reçu par les couches les plus élevées de l’atmosphère est d’environ 340 W.m-2 en moyenne annuelle. Le Soleil étant une étoile de type G2, son spectre d’émission s’étend de 0,2 à 4 micromètres, c’est-à-dire de l’ultraviolet à l’infrarouge en passant par le visible.

Source Wikipedia

FEAT_luire

Le Laser Femto LUIRE

Développé depuis plusieurs années par le laboratoire LUIRE, ce laser un peu spécial est capable de délivrer une puissance de 0,5 pétaWatt durant quelques femto secondes. Ce film décrit le montage complexe que nécessite une telle puissance.

Le positionnement de chaque élément du LASER dans le film ont été recréé d’après les caractéristiques réelles. Nous avons développé des scripts qui nous permettent de « lire » les données d’après les documents que nous fournissent les ingénieurs. Nous avons non seulement réalisé le film, mais aussi produit des documents interactifs (pdf 3D) permettant de « naviguer » librement dans le montage du LASER et permettant de créer ainsi un outil de communication efficace entre les chercheurs. Ces scripts nous permettent d’adapter très rapidement les objets de nos logiciels 3D à toutes mise à jour du projet réel.

FEAT_filaments

Filaments d’étoiles

Grâce aux dernières images fournies par Herschel, astronomes et astrophysiciens sont capables de retracer l’histoire des premiers stades de la naissance des étoiles. PACS et SPIRES, instruments transportés à bord d’Herschel, ont permis aux chercheurs d’analyser des dizaines de filaments interstellaires au sein desquels est localisée la formation stellaire.

 

 

 

FEAT_feux_glaces

De Feu et de Glace

Pour cette nouvelle collaboration, nous avons eu le plaisir de partager la passion d’André Brahic, en signant la conception graphique (maquette, illustrations…)

Les planètes géantes sont au cœur de notre histoire. Le chemin parcouru en une génération est immense. Les planètes géantes n’étaient pour nos ancêtres que des points de lumière dans le ciel. Elles se révèlent aujourd’hui dans leurs moindres détails : mondes merveilleux, agités d’énormes boules de gaz, embellis par un étonnant ballet d’anneaux et de lunes. En quelques décennies, nous en avons appris plus sur les planètes qu’au cours des quarante siècles qui ont précédé. Mais l’aventure ne fait que commencer. Avec ce livre, je vous invite à un voyage vers des destinations que nos petits-enfants pourront approcher et que leurs arrière-petits-enfants considéreront comme des étapes de l’Aventure humaine.

André Brahic.

FEAT_lunes_saturne

L’origine des petites lunes de Saturne

A partir des observations effectuées avec la mission Cassini, une équipe d’astrophysiciens (Université Paris Diderot, CEA, CNRS, Observatoire de Nice Côte d’Azur/INSU) a réalisé une simulation numérique des processus de formation des satellites de Saturne. Ils ont montré que ces satellites, pourtant bien distincts du système d’anneaux de la planète, en sont issus et poursuivent leur « accrétion », alors que leur formation, comme pour les planètes et les satellites du Système solaire, est réputée achevée depuis plusieurs milliards d’années.

Cette séquence est le fruit de la collaboration du monde la simulation scientifique et celui de l’animation. Les résultats et les images se complètent pour donner une meilleure compréhension des phénomènes complexes…Ce film a été diffusé en accompagnement de l’article paru dans le numéro de Juin 2010 de « Nature ».

euclid_science_book_couv

Euclid Science book

Réalisation de la couverture des documents scientifiques pour l’ « Euclid imaging Consortium », qui fait partie des postulants à l’ « ESA cosmic vision ». Cette mission permettra de cartographier l’Univers afin de mieux connaitre la matière noire, l’énergie noire et la gravité.